REMA’VERT se rêve en collectif

Quel éco-quartier pour demain ?

Comment imaginer ce que sera la vie dans un éco-quartier de 700 logements quand seuls 50 sont actuellement habités et que les travaux ne s’achèveront pas avant 2023 ? C’est à un véritable exercice de projection que se sont adonnés les habitants du premier éco-quartier labellisé de Champagne-Ardenne en 2017, à l’initiative de PLURIAL NOVILIA et de la Chaire Economie et Solidaire de l’Université de Reims Champagne-Ardenne. Trois étudiantes de l’URCA ont en effet mené un travail de terrain autour de la thématique de la mobilisation citoyenne au sein de REMA’VERT, afin de mieux cerner les attentes de chacun et poser les bases d’une véritable démarche participative.

Construire le quartier avec les habitants

Entre porte-à-porte, rencontres avec les habitants et ateliers co-animés avec l’association En Piste l’Artiste, cette démarche a permis de nouer un dialogue constructif avec les habitants, et de commencer à définir ce qu’était pour eux un éco-quartier… et surtout ce que pouvait devenir leur quartier demain. Un petit groupe d’une dizaine d’habitants a ainsi commencé à se saisir de plusieurs sujets, notamment la création de jardins partagés, et à interroger les prochaines étapes du projet.

« Au fil des réunions, on a vu le ton changer et les esprits s’ouvrir », explique une étudiante à l’URCA. « Les demandes de caméras de surveillance et de gardiens des débuts ont laissé la place à des réflexions de fond sur l’aménagement de la salle commune et des espaces verts, ou encore sur l’accueil des futurs arrivants ». PLURIAL NOVILIA souhaite désormais prolonger cette participation citoyenne, et enrichir les prochaines phases d’aménagement grâce à ces échanges. Un quartier pensé pour et avec les habitants.

Les bailleurs unis pour prévenir les expulsions