Le 1er projet urbain partenarial de la région voit le jour à Bétheny

Une première en Champagne-Ardenne

Mixité et qualité, tels sont les maîtres-mots de l’aménagement des 14 hectares des Promenades de Damoiselle imaginé par PLURIAL NOVILIA. Ce nouveau quartier en bordure de champs et de ville sera le premier à l’échelle de la région à bénéficier d’un projet urbain partenarial (PUP), un outil de financement qui permet à la commune de signer une convention fixant la prise en charge par l’aménageur d’un certain nombre d’équipements publics, en échange d’une exonération de la taxe d’aménagement. Le programme à réaliser a été fixé pour l’ensemble des 3 tranches, et les équipements s’intègreront parfaitement à ce quartier qui accueillera des logements locatifs et en accession à la propriété, ainsi que des parcelles libres et 11 000 m² de parc.

A la découverte du projet

Comme tout projet d’envergure, celui-ci suscite curiosité et interrogations de la part des riverains. Alors quoi de mieux pour présenter les futures Promenades de Damoiselle que d’emmener les habitants en balade à travers le site ? C’est ce que PLURIAL NOVILIA et la ville de Bétheny ont fait en 2017, à raison de 2 séances sur 2 jours (samedi et dimanche). A chaque session, 20 personnes ont pu découvrir le projet en détail, en parcourant le site et en découvrant, grâce à un film en 3D diffusé sur une tablette, chaque étape en situation réelle. Une initiative très bien accueillie qui a permis de répondre aux questions de chacun, de rassurer sur d’éventuelles nuisances, et surtout de se projeter vers l’avenir.

Des initiatives pour améliorer le quotidien

Les Promenades de Damoiselle seront aussi l’occasion pour PLURIAL NOVILIA d’expérimenter un système de voiries photovoltaïques ainsi qu’une ferme solaire, en partenariat avec la société ARKALIA. Celle-ci installera gratuitement des panneaux photovoltaïques sur les toits des opérations collectives ou des maisons individuelles : l’électricité sera ensuite centralisée puis redistribuée sur l’ensemble des logements concernés qui paieront alors leur autoconsommation réelle, à un prix préférentiel. Un projet d’habitat participatif sera également expérimenté sur le quartier, afin d’impliquer les habitants dans la conception-même de leur futur logement.

En chiffres

ha à aménager
logements
m² de parc
Le Bois Montepillois, un quartier vert et connecté Le rythme s’accélère sur REMA’VERT